Rechercher
  • yacht in the world

Vers un yachting éco responsable / part.2


Face à la dégradation des herbiers de posidonie, la préfecture maritime travaille depuis plusieurs années sur la mise en place de réglementations maritimes sur le littoral français, visant à interdire le mouillage des navires de plus de 20 ou 24 mètres dans les zones peuplées par la posidonie le long des côtes.

« Poumon de la Méditerranée », la posidonie est une espèce protégée depuis 1988 puisque fortement menacée (réduite d’environ 10% sur les 100 dernières années). La posidonie joue un rôle majeur dans l'écosystème marin : elle permet d'oxygéner l'eau, participe à la stabilité des fonds marins, et abrite jusqu’à 25% des espèces animales méditerranéennes. (http://www.parcsnationaux.fr/fr/des-connaissances/biodiversite/flore-emblematique/les-plantes-fleurs/lherbier-de-posidonie)


Les herbiers de posidonie représentent :

- 34% des fonds marins le long des côtes françaises

- Dont 66% des fonds jusqu’à 40m le long des côtes Corses

- Au total, une surface de 79 852 hectares en méditerranée française

(https://www.bateaux.com/article/31109/mouillage-en-mediterranee-quel-impact-sur-les-herbiers)


Par conséquent, Laurent Isnard, préfet maritime de la Méditerranée, a finalement officialisé ces réglementations en signant les premiers arrêtés en octobre 2020. Ces différentes lois maritimes concernent depuis lors les côtes des Alpes Maritimes, du Var, et quelques autres départements du littoral méditerranéen.


Ces arrêtés préfectoraux ont ainsi deux grands objectifs :

  • Protéger des mouillages les zones habitées par les herbiers : la région PACA concentre le plus grand nombre de mouillages avec quatre zones de forte concentration : golfe de Fos, golfe de Saint-Tropez, Golfe-Juan et la rade de Beaulieu -sur-mer. (source: Culture nautique), zones où ont été cartographiés une grande partie des herbiers : d’après Culture Nautique, les mouillages se font pour ¼ sur l'herbier de Posidonie, pour 2/3 sur les fonds meubles et pour 1/10 sur les herbiers morts.

  • Assurer par la même occasion davantage de sécurité en mer en réorganisant le mouillage le long des côtes françaises. En effet, les zones de mouillages surpeuplées étaient souvent causes de nombreux accidents et conflits entre les plaisanciers.


Quels sont les impacts sur le secteur du yachting ?

Écologiquement, force est de constater que la Côte d’Azur est sur la bonne voie. Mais quelles en seront les conséquences économiques ?


En effet le secteur du yachting, représentant des milliers d’emploi sur le littoral français toutes activités confondues, est menacé et perd déjà des parts de marché face à ses voisins méditerranéens qui eux ne se sont pas alignés sur ces réglementations.

Mais mis à part le secteur du yachting, l’enjeu financier touche également les secteurs de la restauration, hôtellerie, boutiques de luxes, qui bénéficient grandement de la présence des yachts le long des côtes pendant la saison d’été.


D’après Mathieu Reix, capitaine de yacht et président de l’association SOS Navigation, la Côte d’Azur accueille chaque année 35% des yachts du monde et représente un chiffre d’affaires global de 3 milliards d’euros par an. L’économie du yachtisme ferait ainsi directement vivre plus de 6 000 personnes sur la Côte d’Azur.

Il ajoute « Nous aimons la mer et nous comprenons tout à fait la nécessité de protéger la posidonie, c’est pour cela que nous essayons de mouiller sur des zones sableuses. Il existe des solutions pour faire cohabiter la grande plaisance et l’écologie maritime. »



Le cas de Ramatuelle : quelles solutions apporter pour maintenir l’économie tout en préservant les fonds marins ?

Pour faire face à ce problème écologique et plutôt que d’interdire la présence des méga yachts qui représentent une grande partie de la clientèle maritime, la commune de Ramatuelle a décidé de faire installer dans la baie de Pampelonne des zones de mouillage écologique, « ZMEL » (Zone de Mouillages et d’Équipements Légers). Cette zone permettra aux yachts de s’amarrer ponctuellement sur des bouées : 27 bouées pour des bateaux jusqu’à 30 mètres, 28 bouées jusqu’à 50 mètres, 5 bouées jusqu’à 80 mètres. Les usagers pourront réserver et régler en avance la location de leur bouée. Le mouillage sur zone sableuse reste quant à lui libre et gratuit.


Il existerait donc une solution pour combiner protection des herbiers et économie. Cependant la mise en place de ZMEL reste bien floue pour la plupart des communes concernées par les arrêtés préfectoraux : les procédures administratives et l’investissement nécessaire sont importants, et la question du financement reste en suspens pour le moment.


Le secteur du yachting est de fait en train d’évoluer et de nouveaux usages devraient voir le jour dans les années à venir de manière à concilier environnement et économie.


Sitographie


https://www.cnews.fr/france/2021-06-08/le-secteur-de-la-plaisance-luxe-menace-par-une-plante-aquatique-1090516


https://www.legisplaisance.fr/2021/05/21/posidonie-et-yachting-entre-protection-de-lenvironnement-et-interet-economique/


https://www.ramatuelle.fr/projet-de-zone-de-mouillage-dequipements-legers-zmel/


https://www.bateaux.com/article/31109/mouillage-en-mediterranee-quel-impact-sur-les-herbiers


https://figaronautisme.meteoconsult.fr/actus-nautisme-bateaux/2021-06-10/59679-nouvelle-reglementation-des-navires-sur-le-littoral-mediterraneen


https://www.premar-mediterranee.gouv.fr/communiques-presse/une-nouvelle-reglementation-des-mouillages-en-mediterranee-pour-proteger-la-posidonie-et-renforcer-la-securite-maritime


http://www.var.gouv.fr/posidonie-l-herbe-marine-a8662.html$


https://www.20minutes.fr/planete/3062943-20210617-mediterranee-menacee-interdictions-mouillage-preserver-posidonie-economie-yachtisme-appelle-aide



35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout